Conseil de lecture de nos experts : « Video Marketing like a PRO »

Tine - De Digitale Versnelling / L’Accélération Digitale - 13 décembre 2021

« Les gens préfèrent regarder des vidéos en ligne plutôt que de lire des textes », explique Clo Willaerts, experte en marketing. Vous aimeriez atteindre un public en ligne toujours plus nombreux avec votre contenu vidéo ? Son manuel peut vous y aider. « Et pour y parvenir, pas besoin de connaissances préalables, de gros budget, d'équipement compliqué ou d'une équipe de 10 personnes. »

De quoi parle le livre « Video Marketing like a PRO » ?

« Le marketing vidéo en ligne était déjà une tendance avant la pandémie, mais il s'est énormément accéléré pendant celle-ci, explique Clo Willaerts. D'un outil appréciable, il est devenu un atout indispensable pour toute entreprise. » C'est pourquoi elle a rédigé un guide sur la création de vidéos qui convertissent. 

Ce livre explique comment réaliser vos propres vidéos pour établir une relation avec vos clients et en toucher de nouveaux. En effet, la vidéo est un excellent moyen d'établir un contact émotionnel. « Grâce à la vidéo, on peut inciter les consommateurs à acheter. L'engagement est toujours plus élevé lorsque le contenu est une (bonne) vidéo. Celle-ci génère plus de cœurs, de pouces... surtout si la vidéo a l'air d'avoir été réalisée par une personne comme vous et moi. » Plus elle est authentique, mieux c'est. Nous avons déjà abordé ce sujet dans cet article sur les dernières tendances des réseaux sociaux

 

Il est grand temps de donner des conseils concrets ! Comment l’entrepreneur que vous êtes peut-il aborder le marketing vidéo ?

 

Appliquez le principe PRO :

-P signifie ‘Prepare’ : « Hope is not a strategy. La préparation est essentielle. Il faut avoir une vision, une stratégie et des objectifs clairs avant de commencer à filmer. » 
-R signifie ‘Run’ : « Avant de choisir le type de vidéo que vous allez réaliser, mieux vaut de déterminer l'orientation de votre contenu et le bon canal, adapté à votre public cible. » 
-O signifie ‘Optimize’ : « Tout ce qui est digital peut être mesuré et analysé. Vos vidéos sont en ligne ? De nombreux entrepreneurs se disent alors qu’il ne reste alors qu’à laisser la magie opérer, mais le vrai travail ne fait que commencer. En effet, des outils pratiques comme Google Analytics ou Facebook Analytics fournissent des chiffres permettant de voir si votre vidéo a fait mouche ou si vous étiez complètement à côté de la plaque. C'est ainsi qu'on apprend de ses erreurs. » 

 

Show, don’t tell 

« Vous voyez ces vidéos corporate typiques qui prennent six mois à réaliser ? Elles se ressemblent toutes : d'abord, on voit la façade du bâtiment, ensuite le hall d'entrée, puis une jeune femme qui donne l’impression que c’est génial de travailler sur son ordinateur ou de répondre au téléphone. Ce genre de vidéo n’entraîne aucune conversion. Il est bien plus intelligent de choisir une série de vidéos qui répondent au POURQUOI. Montrez par exemple pourquoi il est si agréable de travailler pour cette entreprise. Ou faites voir au spectateur pourquoi ce produit est bon, avec une démonstration. Ce genre de contenu vidéo convertit ! Mettez-vous à la place du spectateur. Pas de ‘hé, regardez-nous’. »  

 

Choisir le bon canal  

Le canal que vous choisissez dépend de votre activité et de votre groupe cible. 
 

- Exemple 1 : Vous tenez un salon de coiffure. 
« Le canal vidéo pour entreprises locales le plus sous-estimé, c’est Google My Business. Surtout pour les coiffeurs ! La taille des vidéos ne peut pas dépasser 70 MB, soit environ 30 secondes. ‘Show, don’t tell’ est ici aussi la règle. Il n'est donc pas nécessaire de dire que vous êtes spécialisé dans la coiffure pour enfants. Montrez plutôt un enfant qui se fait coiffer chez vous pour sa communion. Vous montrerez ainsi au spectateur comment ça se passe. » Avec Google My Business, vous ne pouvez télécharger qu'une seule vidéo, mais avec Instagram, il est recommandé de publier une série de vidéos, précise Clo. « Sur Instagram, l'engagement est très important. Les internautes viennent y puiser de l’inspiration, en particulier en matière de lifestyle. Présentez donc plusieurs vidéos avec les coupes que vous créez pour les enfants. Ce qui peut être sympa aussi, c’est de réaliser une série ‘en coulisse’, afin d'augmenter l’engagement. » 

 

- Exemple 2 : Vous êtes consultant. 
« La personne qui signe votre offre est sur LinkedIn. Cette plate-forme est considérée par les professionnels comme un bon endroit pour se tenir au courant de ce qui se passe dans leur domaine. Vous voulez attirer l'attention de vos futurs clients ? Téléchargez alors une vidéo dans laquelle vous partagez vos connaissances. 
- À NE PAS FAIRE : « Bonjour, je m'appelle Clo Willaerts et j'ai une grande expérience dans le domaine du contenu vidéo. » 
- À FAIRE : Montrez que vous possédez cette expérience. Dans mon cas, je pourrais réaliser une vidéo sur le thème « 10 conseils rapides pour réaliser des vidéos LinkedIn sans matériel coûteux ».
Réalisez cinq vidéos à la fois et mettez-en une en ligne chaque semaine. Ainsi, à la fin de votre vidéo, vous pouvez faire référence à la suivante : la semaine prochaine, nous verrons comment xxx. Ou terminez par « suivez-moi pour ne jamais être à court d'inspiration ». Vos spectateurs en redemanderont. » 

« Générez une source de revenus supplémentaire au moyen d’un cours en ligne. Les vidéos pédagogiques sont toujours une bonne idée lorsque vous possédez un savoir-faire spécifique. Créez ensuite une communauté sur ce thème, comme un groupe Facebook fermé. Pour ma part, j'ai lancé le cours en ligne « Like a PRO with Clo ». Les gens suivent mon cours de marketing vidéo en ligne pendant 5 jours, contre paiement. Ensuite, ils peuvent rester au courant via un groupe Facebook fermé, car je continuerai à alimenter ce canal avec des conseils supplémentaires, des mises à jour, etc. »

 

Quelles tendances avez-vous remarquées dans le domaine du marketing vidéo ces dernières années ?

« Le lifestream shopping est une tendance qui est courante en Chine depuis environ cinq ans et qui va bientôt percer ici. C'est une combinaison des réseaux sociaux, de l’e-commerce, de la vidéo et du lifestreaming. » 
Elle illustre par un exemple : « Une influenceuse de mode belge sort sa propre ligne de vêtements chez JBC, avec des pyjamas imprimés par l'artiste visuel Musketon. L'influenceuse fait des lifestreams qui récoltent une foule de cœurs et de pouces. Dès qu'elle montre un pull, on peut cliquer dessus et son prix s’affiche à l'écran. Si un spectateur trouve que ce pull est superbe, il peut l’acheter en quelques clics, sans quitter l'app. Cela peut sembler de la science-fiction, mais avant la fin de cette année, cette technologie sera déployée dans notre pays. »  

 
 

Après avoir lu cet article, vous avez des questions sur : 

- Quelle est l'efficacité du marketing vidéo ? Qu’est-ce que ça rapporte ?
- Quel canal vaut-il mieux choisir pour publier mes vidéos ? Facebook, TikTok, YouTube, Instagram, etc. ?  
- Comment réaliser une vidéo professionnelle avec un mini-budget ?  

 

Lisez alors « Video Marketing like a PRO » > 

Tine - De Digitale Versnelling / L’Accélération Digitale