Mythe 1. Les antivirus sont inutiles

Certains sont convaincus que les virus n’existent pas et que les logiciels destinés à les contrer ne sont donc d’aucune utilité. 
Rien n’est moins vrai. Une étude menée par PwC révèle que la cybercriminalité représente 53 % de la criminalité économique à l’encontre des entreprises belges. Les rançongiciels poussent actuellement comme des champignons en Belgique. En 2018, ils constituaient même le type d’attaque le plus courant. Ce logiciel d’extorsion est un virus qui s’installe sur votre ordinateur sans que vous vous en rendiez compte. Lorsqu’il sévit, il prend votre appareil et vos fichiers en otage et demande une rançon. Ce type de virus affecte principalement les personnes et organisations qui ne possèdent pas de logiciel antivirus. 

Mythe 2. Ils ralentissent votre ordinateur.

Un logiciel antivirus analyse en permanence le trafic qui transite entre votre ordinateur et internet. Il ralentirait, par conséquent, tout le système. 
Ce n’est fort heureusement pas le cas. Un logiciel antivirus efficace ne vous donne pas l’impression que chaque octet subit un contrôle de sécurité. Votre ordinateur n’est pas ralenti. En revanche, le risque de ralentissement existe bel et bien avec les mauvais programmes qui analysent entièrement le système. 

Mythe 3. Ils ne protègent pas des nouvelles menaces

Le mythe veut que les virus évoluent plus rapidement que les programmes antivirus. Ces derniers ne protégeraient donc pas des nouvelles menaces inconnues.
Là encore, c’est faux. Les antivirus dignes de ce nom se mettent à jour en temps réel. Ils réalisent, par ailleurs, une analyse heuristique et comparent les codes inconnus aux codes des virus connus, ce qui écarte également les menaces inconnues. 

Mythe 4. Les logiciels gratuits sont aussi efficaces que les versions payantes

De nombreux antivirus sont gratuits. Et ceux-là protégeraient aussi bien que les logiciels coûteux. 
Malheureusement, comme le veut l’adage anglais : « if you pay peanuts, you get monkeys ». Les antivirus payants s’attaquent au problème de manière plus globale. Ils comprennent des fonctionnalités qui améliorent la sécurité ainsi qu’un helpdesk qui fournit une assistance technique. 

Mythe 5. Les virus ne s’installent que lors d’un téléchargement

Vous ne courez le risque d’être infecté que quand vous téléchargez des fichiers.
C’est tout à fait faux. Vous êtes vulnérable même si vous ne téléchargez rien. Les virus proviennent de fichiers, d’e-mails, de messages instantanés et de sites web. Les sites web d’organisations telles que les églises et les associations locales représentent une menace insoupçonnée. Ils sont facilement piratés parce qu’ils sont gérés par des particuliers qui ne s’y connaissent souvent pas en sécurité. 

Mythe 6. Un logiciel antivirus suffit

Un antivirus vous protégerait parfaitement des pirates et catastrophes informatiques.
Détrompez-vous ! Un programme antivirus est une pièce importante d’un puzzle bien plus grand. Prévoyez un code de conduite, des back-ups réguliers, un pare-feu et une solution VPN. 

Mythe 7. Un Mac n’a pas besoin d’antivirus

Les Mac ne seraient pas infectés parce que les pirates se concentreraient surtout sur les ordinateurs Windows.
C’est faux. Les particuliers et organisations sont aujourd’hui tellement nombreux à posséder des ordinateurs Mac qu’ils attirent aussi les criminels. C’est précisément parce que les utilisateurs Mac se croient invulnérables qu’ils sont de plus en plus souvent la cible d’attaques. 
Améliorez la sécurité de vos ordinateurs dès maintenant. N’hésitez pas à consulter notre Top 6 des antivirus pour Mac, Windows et Android.

 

Améliorez la sécurité de vos ordinateurs dès maintenant. N’hésitez pas à consulter notre Top 6 des antivirus pour Mac, Windows et Android.