Envoyer une newsletter : pourquoi, à qui et comment ? (+ exemple)

Tine - De Digitale Versnelling / L’Accélération Digitale - 30 septembre 2022

hands typing newsletter on laptop

Diriger sa propre entreprise implique pas mal de boulot. Outre la garantie de la qualité de vos produits ou services, leur promotion et la communication à leur sujet sont également très importantes. De cette façon, vous générez une plus grande notoriété de la marque et, à terme, des revenus. Une newsletter est un bon moyen d'informer vos clients (potentiels) de vos activités. Découvrez ci-dessous le pourquoi et le comment d'une telle newsletter !

Qu'est-ce qu'une newsletter ?

Une newsletter est un e-mail que vous envoyez à toutes les personnes qui se sont inscrites à votre newsletter. Elle contient des actualités, des offres de réduction, des conseils et d'autres informations relatives à l'entreprise. Vous pouvez choisir d'envoyer une newsletter régulièrement (par exemple, tous les mois) ou à des moments aléatoires, par exemple uniquement pendant une campagne promotionnelle.
 

 

Pourquoi devrais-je envoyer une newsletter ?

Selon une étude réalisée par Salesforce, chaque dollar investi dans une newsletter vous rapporte 38 dollars. Il s'agit donc d'un outil marketing important pour trouver de nouveaux clients ou pour convaincre les clients existants d'utiliser à nouveau vos services ou vos produits. De plus, vous restez dans l'esprit de vos clients en faisant apparaître le nom de votre entreprise dans leur boîte de réception de temps en temps (pas trop souvent !).

À qui et à quelle fréquence ?

Vous ne pouvez pas envoyer votre newsletter à toutes les adresses e-mail que vous connaissez. Il existe des règles strictes en la matière. En outre, il est important de ne pas bombarder trop souvent la boîte de réception des destinataires avec votre newsletter, car admettons-le : personne n'aime cela.

RGPD : ne pas envoyer tel quel

Pour envoyer une newsletter à des clients (potentiels), vous devez obtenir leur autorisation préalable. Vous obtenez cette permission, par exemple, en organisant un concours sur les réseaux sociaux et en leur permettant de cocher l'option « S'abonner à la newsletter ». Ou vous demandez à vos clients dans votre magasin/bureau de laisser leur adresse e-mail s'ils veulent être informés de vos activités. Vous devez également faire en sorte qu'il soit très facile pour les destinataires de votre newsletter de se désabonner. Ne manquez pas l'exemple de newsletter que nous publions au bas de ce blog. Dans votre politique de confidentialité et de données sur votre site Web, indiquez clairement ce que vous faites des données de vos clients et combien de temps vous les conservez.

Chaque mois, chaque semaine ou chaque jour ?

La fréquence d'envoi de votre newsletter dépend de ce que vous avez à dire. Pour les médias d'information, une newsletter quotidienne est appropriée. Ils envoient des mises à jour sur les événements les plus importants de la journée. Si vous vendez des produits, une newsletter hebdomadaire, reprenant une mise à jour de votre offre ou des actions de réduction, par exemple, pourrait être intéressante. Si vous proposez des services, il est préférable d'envoyer une newsletter mensuelle, ou une tous les quinze jours. Vous pouvez inclure des informations utiles, comme des conseils sur vos produits, ou donner à vos lecteurs un aperçu des coulisses de votre entreprise. Gardez toujours à l'esprit l'objectif de votre newsletter : quel est votre objectif ? Leadership éclairé  : s'assurer que les gens ne vous oublient pas ? Ou faire des conversions : que les gens passent une commande ou vous contactent ?
 

Différents programmes permettant d'envoyer des lettres d'information

Il existe de nombreux outils (gratuits) pour envoyer votre newsletter. Les plus connus sont Mailchimp, Publisher, Outlook et Campaign Monitor. Ci-dessous, nous présentons brièvement chaque programme e-mail afin que vous puissiez faire un choix éclairé.

Mailchimp : gratuit ou payant, lié à Wordpress

Mailchimp est l'outil de conception de newsletter le plus connu et est utilisé par pas moins de 15 millions de petites et grandes entreprises. La formule gratuite comprend 10.000 e-mails par mois - dont un maximum de 2.000 en un jour. Vous pouvez également conserver jusqu'à 2.000 contacts. Dans les formules payantes, vous avez droit à davantage de contacts et d'e-mails.

Dans Mailchimp, vous pouvez créer des modèles et vous envoyer facilement à vous-même des versions de test. Mais attention : dans la version gratuite, vous ne pouvez créer qu'une seule liste d'adresses. Vous ne pouvez donc pas diviser votre public cible en fonction de ses intérêts, ce qui peut être intéressant pour certaines entreprises. Avez-vous un site Web Wordpress ? Dans ce cas, vous pouvez facilement créer votre newsletter via un plug-in Mailchimp. Si vous écrivez des blogs, vous pouvez immédiatement indiquer si vous souhaitez ou non les inclure dans votre prochaine newsletter. Pratique !

Interface pratique

Très axé sur les données

Feuille de route pour préparer votre e-mail

La version gratuite est limitée

 

Convivialité : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Niveau d'utilisateur requis : ⭐️

Atout : convivial dans tous les domaines

 

Publisher : application Microsoft

Microsoft Office Publisher est utilisé pour créer des publications professionnelles telles que des lettres d'information, des catalogues et des brochures. Il vous permet également de créer et de gérer des listes de contacts. Publisher fait partie de la suite commerciale Microsoft Office et se concentre sur la conception - contrairement à Microsoft Word, qui se concentre sur le texte. Publisher est légèrement moins convivial que Mailchimp, mais il remplit son objectif.

Axé sur le design, nombreuses possibilités

Offre de base

Pas d'analyse de données possible

 

Convivialité : ⭐️⭐️

Niveau d'utilisateur requis : ⭐️⭐️⭐️

Atout : permet de gérer plusieurs listes de contacts
 

Créer des lettres d'information dans Outlook : la base de la base

Vous pouvez également utiliser le programme de messagerie électronique Outlook pour créer des lettres d'information. C'est facile : la plupart des gens ont l'habitude de travailler avec Outlook. Il y a toutefois quelques inconvénients : vous ne pouvez envoyer votre newsletter qu'à quelques centaines de destinataires à la fois. Et cela ne signifie pas que votre e-mail électronique sera effectivement délivré : certains fournisseurs d'accès à internet considèrent ces messages comme des spams, ce qui signifie qu'ils n'aboutissent pas dans la boîte de réception. Autre écueil important : les destinataires de vos e-mails ne peuvent se désinscrire qu'en vous envoyant un e-mail à ce sujet. Ce qui signifie que vous devez supprimer manuellement l'adresse e-mail. Donc, en termes d'application du RGPD, ce n'est pas idéal.

En outre, la personnalisation de vos e-mails n'est pas une sinécure. Alors que dans d'autres programmes de marketing par e-mail, vous pouvez vous adresser à vos clients par leur prénom ou par « Madame/Monsieur Nom de famille », avec Outlook, vous vous retrouvez avec un « Madame/Monsieur » ou un « Bonjour » impersonnel. Enfin, rédiger un e-mail avec de beaux éléments de design n'est pas non plus une mince affaire : rien ne garantit que la mise en page de l'e-mail sera la même sur votre écran que sur celui de vos destinataires, qui utilisent d'autres smartphones, tablettes, ordinateurs portables et ordinateurs.

Programme connu

Pas d'analyse de données possible

Manque de convivialité pour la mise en page

La personnalisation est un processus compliqué

Se désabonner n'est possible qu'en envoyant un e-mail

 

Convivialité : ⭐️⭐️⭐️

Niveau d'utilisateur requis : ⭐️

Atout : Programme connu
 

Campaign monitor : fiable et solide

Ceux qui trouvent Mailchimp trop peu sérieux peuvent également opter pour Campaign Monitor. Les deux programmes de marketing par e-mail sont extrêmement conviviaux, même si Campaign Monitor semble un peu plus rébarbatif et sérieux. Il fait ce qu'il doit faire et est presque aussi facile à utiliser que Mailchimp. Il n'est pas nécessaire d'être un expert pour utiliser Campaign Monitor. L'un des grands avantages de cet outil est qu'il propose des « e-mails transactionnels », c'est-à-dire des modèles d'e-mails conçus spécifiquement pour la vente de produits.

Convivialité : ⭐️⭐️⭐️⭐️

Niveau d'utilisateur requis : ⭐️⭐️

Atout : interface logique, apparence sérieuse
 

Deux programmes de mailing alternatifs

Vous n'êtes pas satisfait de Mailchimp et vous cherchez encore des alternatives ? Vous pouvez également choisir l'un des programmes suivants :

  • FlexMail est un outil belge complet doté d'un service d'assistance personnel. Idéal pour les PME et les grandes entreprises - et vous soutenez les entrepreneurs du pays !
     
  • Ortto (anciennement Autopilot) relie les e-mails à l'ensemble du cycle de vente. Cet outil est destiné aux utilisateurs avancés ou à ceux que la technologie n'effraie pas.

 

Exemple de newsletter

En quoi consiste une bonne newsletter ? Tout d'abord, il est important de définir l'objectif de votre newsletter. À partir de cet objectif, vous sélectionnez les autres éléments de votre e-mail. Vous visez la notoriété de la marque ou les conversions ? Dans ce cas, il est préférable d'inclure des conseils utiles concernant vos services ou produits. Vous trouverez ci-dessous un exemple fictif d'une bonne newsletter en matière de notoriété de la marque pour un atelier de réparation de vélos.

newsletter exemple
 

De l'aide pour votre newsletter grâce à L'Accélération digitale

Vous avez encore des questions après avoir lu cet article ? Alors réservez un appel vidéo gratuit avec l'un des experts de L'Accélération digitale. Vous pouvez également suivre notre formation « Campagne marketing par e-mail ».

Vous voulez en lire un peu plus ? Dans ce cas, consultez ces dix conseils pour être créatif avec votre newsletter, découvrez ici comment créer un contenu original ou comment stimuler vos ventes grâce au marketing par e-mail.

 

Questions fréquemment posées sur les lettres d'information

Comment élargir ma liste d'adresses pour ma newsletter ?

Vous pouvez élargir votre liste d'adresses pour votre newsletter de différentes manières : en offrant du contenu ou des produits gratuits en échange d'une adresse e-mail, ou par exemple en demandant à vos clients de laisser leurs coordonnées après un achat. Assurez-vous toujours d'avoir l'autorisation de vos destinataires pour leur envoyer des e-mails et fournissez un lien de désabonnement clair dans votre newsletter. Ce que vous ne devez absolument pas faire ? Acheter des adresses e-mail ! Découvrez pourquoi ici.

 

Qu'est-ce qu'une page opt-in ?

Une page opt-in est la page où les gens peuvent s'inscrire à votre newsletter. Une telle page ne contient que les champs de saisie des données du client, de sorte que celui-ci ne soit pas distrait et laisse son adresse e-mail et son nom. De cette façon, vous avez un autre destinataire pour votre newsletter !

 

À quelle fréquence dois-je envoyer une newsletter ?

N'oubliez pas : moins, c'est plus. N'envoyez pas une newsletter trop souvent : personne n'aime être bombardé d'e-mails. Assurez-vous d'avoir quelque chose à dire. L'actualité que vous souhaitez partager détermine en fait la fréquence de votre newsletter : si vous avez souvent beaucoup de choses à dire, vous pouvez opter pour une newsletter hebdomadaire. Vos actualités sont plus rares ? Envisagez alors une newsletter mensuelle ou même bimensuelle.

 

Que dois-je écrire dans ma newsletter ?

Des mises à jour concernant vos activités, des informations sur vos heures d'ouverture, des codes de réduction ou de nouveaux produits : ce sont toutes des nouvelles pertinentes pour vos clients (potentiels). Mais n'en faites pas trop : toutes les nouvelles ne sont pas aussi intéressantes. Veillez donc à examiner attentivement si ce que vous mettez dans votre newsletter peut réellement intéresser vos clients. Découvrez ici six conseils pour faire fonctionner votre marketing par e-mail.

 

 

Tine - De Digitale Versnelling / L’Accélération Digitale

Automatisation du marketing : gagnez du temps et des clients

Tine - De Digitale Versnelling / L’Accélération Digitale

Pratique ! Comment utiliser Apple Pay dans votre commerce ?

De Digitale Versnelling L’Accélération Digitale

Voilà comment créer un GIF en un rien de temps

Céline – De Digitale Versnelling / L’Accélération Digitale